Archives de Catégorie: Ethique et règles de la permaculture

Dans mon insectodrome : L’anémone du japon

Comme nous y invite le point n°3 de l’éthique permacole ( partager les ressources et distribuer les surplus) je projette d’installer une nouvelle plante favorisant les insectes butineurs, celle ci d’aout à la fin de l’automne et ce, bien qu’elle ne soit pas comestible pour nous autres bipède.
Le lien avec l’éthique N°3 de la permaculture ? J’ai la chance d’avoir une grande surface de culture… j’en alloue donc une partie pour contribuer à favoriser la biodiversité… ce qui permet, au passage, d’être en phase avec le principe n°10 de la permaculture (Utiliser et valoriser la diversité).
Autre intérêt, elle me permet de valoriser des zones ombragées de mon jardin.

anemone-hupehensis

 

Pour en savoir plus :
http://www.florabeilles.org/terme/anemone-hupehensis-0

Recycleries et permaculture

Voici une belle émission réalisée en juin 2019 qui fait un panorama des recycleries en France. On y découvre le principe de fonctionnement et l’impact positif que de telles structures peuvent avoir sur notre impact environnemental en ville.

capture-de28099ecc81cran-2019-06-12-acc80-15.46.15-e1560348851907

Favoriser le réemplois, idée force des recycleries est en phase avec le principe n°6 de la permaculture (Ne pas produire de déchet), on comprend bien pourquoi, mais aussi avec le point 2 de l’éthique permacole (prendre soin des hommes) puisque les recyclerie permettent aussi de relocaliser de l’emploi et de permettre à leurs clients de d’accéder à des bien sans se ruiner. Sans parler du point 3 de l’éthique permacole (partage équitablement) puisque les économies réalisées par la société sur ré emploi des objets dont nous ne voulons plus pourrons être orienté sur d’autes actions nécessaire au fonctionnement collectif.

Les recycleries s’inscrivent bien dans la fleur de la permaculture entre la pétale « outil et technologies  » et la pétale  » culture et éducation  » à la mention  » réutilisation et recyclage « .

674d6-fleur-permaculture-complete-couleur

Partager équitablement les surplus.

Mon activité de jardinier me fait souvent exporter du bois de mes chantiers… plutôt que de les déposer en déchetterie, je le dépose chez des amis, des clients équipés de cheminée. A charge pour eux de terminer de débiter ce bois livré en vrac.

Je fais en sorte de répartir le bois entre les différentes personnes (point 3 de l’éthique de la permaculture)… personnes qui me préviennent lorsqu’elles ont de la cendre de cheminée à évacuer. Cendre qui sera alors saupoudrée sur mes planches de culture ou dans les massifs de mes clients avant répartition d’une couche de broyat.