Archives Mensuelles: février 2020

Dans mon insectodrome : L’anémone du japon

Comme nous y invite le point n°3 de l’éthique permacole ( partager les ressources et distribuer les surplus) je projette d’installer une nouvelle plante favorisant les insectes butineurs, celle ci d’aout à la fin de l’automne et ce, bien qu’elle ne soit pas comestible pour nous autres bipède.
Le lien avec l’éthique N°3 de la permaculture ? J’ai la chance d’avoir une grande surface de culture… j’en alloue donc une partie pour contribuer à favoriser la biodiversité… ce qui permet, au passage, d’être en phase avec le principe n°10 de la permaculture (Utiliser et valoriser la diversité).
Autre intérêt, elle me permet de valoriser des zones ombragées de mon jardin.

anemone-hupehensis

 

Pour en savoir plus :
http://www.florabeilles.org/terme/anemone-hupehensis-0

to do list 23/02/2020

Plus d’un mois et demi depuis l’avant dernière to do list (31/12/2019) … une nouvelle édition de ma todo list.

En plus d’une partie des travaux à faire mentionnés lors de cette avant dernière to do list, j’ai fait, avec deux amies jardinières avec qui je fonctionne  en échange de temps permacoles dans nos jardins respectifs :

– Implanté 2 nouveaux pieds de rhubarbes
– Installé deux pieds de blette vivace (nom exacte à venir)
– Rechargé en matière organique certaines de mes planches de culture, notamment celles dédiées aux pommes de terre avec des épluchures de pomme de terre dont les germes vont donner de nouveaux plans qui produirons de petites pommes de terre qui, elle mêmes, produirons ensuite de nouveaux plans donnant des pommes de terre plus conséquentes.
– Protégé des jeunes pousses de pommes de terre qui sortent depuis une semaine de leur couverture paillée.

 

Travaux à faire…

Plantations

Repiquer les consoudes 
– Planter des pieds de groseillers aux abords de mon jeune figuier
– Repiquer des boutures de jasmins d’hiver dans une haie vive afin de renforcer son opacité en fin d’hivers (et donner de la couleur au jardin).



Installation/entretient

Préparer des mini serres à partir de bouteilles de château d’eau
Nettoyer une zone occupée par des pieds origans afin de rendre leur exploitation plus aisée.
Refaire le flan d’une des buttes (enlever le plessis effondré et le remplacer par un empilement en quinconce de briques.
Réfléchir aux plantations dans les zones ombragées du jardin afin de les valoriser.
Déployer un réseau de goûteurs aux niveaux inférieurs de la serre à semi afin de profiter de l’arrosage par gravité.
Revoir le réseau de tuyau micro perforé des planches de culture de framboisiers.
Mettre en place les ombrières  au dessus des rangs de fraisiers en préparation de l’été prochain

Fait depuis l’avant dernière to do list
– Repiquer un reste de plans de poireaux perpétuels dans une zone ombragée l’été… l’hiver, les poireau, qui poussent de fin aout à juin pourrons bénéficier, pour partie de la lumière libérée par la chute des feuilles.
– Disposer du compost dans une jardinière dédiée aux soucis (dont le prélèvement de soucis à enlevé un peu de substrat)
– Disposer le fumier bio sur les planches de culture
– Mettre en place les structures de palissage des ronciers

 

 

Recycleries et permaculture

Voici une belle émission réalisée en juin 2019 qui fait un panorama des recycleries en France. On y découvre le principe de fonctionnement et l’impact positif que de telles structures peuvent avoir sur notre impact environnemental en ville.

capture-de28099ecc81cran-2019-06-12-acc80-15.46.15-e1560348851907

Favoriser le réemplois, idée force des recycleries est en phase avec le principe n°6 de la permaculture (Ne pas produire de déchet), on comprend bien pourquoi, mais aussi avec le point 2 de l’éthique permacole (prendre soin des hommes) puisque les recyclerie permettent aussi de relocaliser de l’emploi et de permettre à leurs clients de d’accéder à des bien sans se ruiner. Sans parler du point 3 de l’éthique permacole (partage équitablement) puisque les économies réalisées par la société sur ré emploi des objets dont nous ne voulons plus pourrons être orienté sur d’autes actions nécessaire au fonctionnement collectif.

Les recycleries s’inscrivent bien dans la fleur de la permaculture entre la pétale « outil et technologies  » et la pétale  » culture et éducation  » à la mention  » réutilisation et recyclage « .

674d6-fleur-permaculture-complete-couleur